taille des caractères A - A+

Rétinite à cytomégalovirus (CMV)

La rétinite à CMV (cytomégalovirus) est une infection qui attaque les cellules photoréceptrices de la rétine. C'est une maladie grave qui doit être diagnostiquée et traitée immédiatement car elle peut entraîner une perte de la vue voire, dans le pire des cas, la cécité.

Quelles sont les causes de la rétinite à CMV ?

CMV signifie cytomégalovirus. Ce virus est une source courante d'infection chez les êtres humains et reste généralement latent dans le corps sans produire de symptôme. Bien que le système immunitaire de la plupart des personnes soit capable d'y résister, celles dont le système immunitaire est affaibli sont vulnérables à ses effets. Ce virus est particulièrement courant chez les personnes atteintes du sida (syndrome d'immunodéficience acquise) – cependant, les progrès constants dans le domaine des traitements antirétroviraux ont réduit la prévalence du sida à un stade avancé. L'infection à CMV peut se produire dans plusieurs parties du corps, le plus souvent dans le système gastro-intestinal et la rétine, le tissu situé à l'arrière de l'œil nécessaire à la vue. La plupart des infections se produisent lorsque le nombre de cellules T chute en dessous de 40.

Symptômes de la rétinite à CMV

De nombreuses personnes atteintes de rétinite à CMV ne présentent aucun symptôme. Cependant, certains signes peuvent indiquer la présence du virus :

  • Corps flottants.
  • Éclairs.
  • Points aveugles ou vision trouble.
  • Perte de la vision périphérique.

Traitement de la rétinite à CMV

Toute personne dont le système immunitaire est affaibli et qui présente l'un des signes mentionnés ci-dessus doit consulter un spécialiste dès que possible.

Plusieurs médicaments permettent de minimiser les effets de la rétinite à CMV. Plus tôt vous commencerez le traitement, plus grandes seront vos chances de préserver votre vue. Si seul un œil est infecté, un traitement systémique précoce permettra de protéger l'autre œil.

Le traitement consiste en médicaments administrés par voie orale ou par injection intraveineuse ou intraoculaire.